Les 5 futures lignes de tramway qui vont ouvrir en France

Les transports en commun sont un enjeu majeur pour les grandes villes. Ces derniers sont mis en place pour répondre aux besoins croissants de mobilité de la population. Les lignes de tramway font partie intégrante de cette solution, offrant des déplacements rapides, fiables et écologiques. Les prochaines lignes de tramway qui vont ouvrir en France vont renforcer davantage les réseaux existants et offrir de nouvelles opportunités de déplacement aux usagers. Ce guide propose un tour d’horizon sur les différents projets de lignes de tramway les plus ambitieux qui verront bientôt le jour en France.

Le projet de construction de lignes de tramway au pôle métropolitain de Roubaix-Tourcoing

Depuis l’invention du tramway, ce moyen de transport a connu un grand succès dans plusieurs pays, notamment en France. D’ailleurs, dans ce dernier, de nouveaux projets de construction de lignes ont vu le jour, notamment de nouvelles lignes au pôle métropolitain de Roubaix-Tourcoing.

L’axe Roubaix-Wattrelos a le boulevard Pierre Mendès France comme itinéraire de tramway privilégié. Les études de faisabilité de la nouvelle ligne de tramway ont été effectuées afin de déterminer où la ligne se terminera. Ces études se sont basées sur les options globales de transport en commun.

La faisabilité d’une connexion par tramway à la gare d’Herseaux en Belgique reste à valider. Il est également envisagé un emplacement pour l’entretien et le stockage du projet de tramway du pôle métropolitain de Roubaix-Tourcoing ainsi que les éventuels futurs ateliers exploités par la SNCF. Ces derniers seront placés dans les installations SNCF implantées dans les communes de Tourcoing et Wattrelos.

A lire aussi :   Comment devenir chauffeur de tramway ?

Le projet de tramway du pôle métropolitain de Lille sur le secteur sud Wattignies-Seclin

Les estimations pour 2035 positionnent le potentiel de desserte ferroviaire du secteur sud Wattignies-Seclin comme un terminus de tramway. Cette décision aboutit à la création d’un itinéraire de Wattignies dont l’offre ferroviaire sera la principale attraction. La responsabilité de la Région est d’œuvrer avec la SNCF et l’État à la création d’un service express métropolitain sain.

Le service express métropolitain est connecté au Réseau Express Hauts-de-France et contribue à l’offre globale de services de la métropole. Par ailleurs, la MEL prévoit de relier les communes de Marquette-lez-Lille et de Wambrechies au projet de tramway de Lille. De cette façon, ces communautés ne seront pas occultées selon les études effectuées.

  • Passant par la gare Lille Europe dans le secteur Lille Gares, l’itinéraire choisi se dirige vers le Grand Palais.
  • Passant par le secteur Lille Centre, le tracé sur la façade ouest de la ville par les boulevards Vauban, de Lorraine et de Moselle a été choisi.

Lors du Conseil Métropolitain de juin 2022 et décembre 2022, la MEL a décidé de stopper tous les tracés et directions pour les 4 projets de nouvelles lignes de tramway et du BHNS. Les prochaines étapes font état de ce qu’en 2023, la MEL poursuivra ses recherches techniques ainsi que la consultation et l’information du public sur ces projets. La consultation publique débutera en 2025.

Le projet de construction de nouvelles lignes de tramway en Île-de-France

Nombreux sont les projets qui ont été décidés pour l’émergence de l’Île-de-France. En ce qui concerne les tramways, Île-de-France Mobilités mettra en service deux nouvelles lignes. Au terme de l’année 2023, le T10 reliera Clamart et Antony. Treize gares desserviront quatre villes :

  • La commune de Clamart ;
  • La commune de Plessis-Robinson ;
  • La commune de Châtenay-Malabry ;
  • La commande d’Antony.
A lire aussi :   Qui a inventé le tramway ?

De même, environ 25 000 passagers par jour sont attendus. Le T12 entre Massy et Évry desservira 16 gares dans 11 communes de la région d’Essonne. La « rame de tramway » est censée transporter 40 000 passagers par jour vers :

  • Palaiseau ;
  • Massy ;
  • Champlan ;
  • Longjumeau ;
  • Chilly-Mazarin ;
  • Épinay-sur-Orge.

Les zones de Morsang-sur-Orge, Viry-Châtillon, Grigny, Ris-Orangis et Évry-Courcouronnes sont aussi prises en compte. Ces différentes lignes seront mises en service vers la fin de l’année 2023.

Le réseau de tramway du Havre et son projet d’extension

Le projet d’extension du réseau de tramways du Havre a été soumis à une concertation préalable auprès des habitants de l’agglomération havraise. Cette concertation s’est déroulée sous l’égide de la Commission nationale du débat public (CNDP). Elle a permis de recueillir les avis et les souhaits des participants sur les différents tracés proposés pour les deux nouvelles branches du tram.

Au total, 1 321 personnes ont participé aux 25 rencontres organisées dans les communes directement concernées par le projet. Les grandes lignes du tracé pour les deux nouvelles branches du tram ont été adoptées le jeudi 3 février 2022. Pour la branche nord, il a été décidé de faire passer le tramway par l’avenue Jean-Jaurès. Cette dernière a été préférée par les participants à la concertation par rapport à la rue de Verdun.

Ce choix permettra une bonne desserte du stade Océane et des Champs-Barets tout en maintenant une desserte en bus de la rue de Verdun. Le terminus de cette nouvelle ligne de tramway sera le parking Simone-Veil de Montivilliers. Cela permettra d’éviter l’engorgement des circulations et du stationnement de la gare de Montivilliers. Il permettra également de desservir le futur parc jardin de la Sente des rivières.

Pour la branche sud, il a été décidé de terminer la ligne à la Vallée-Béreult, à proximité du centre commercial et de la Fabrique des quartiers sud. Ce choix permettra de renforcer la centralité d’un quartier qui fait l’objet d’une rénovation urbaine de grande envergure. Les deux nouvelles branches du tram de Havre devraient être opérationnelles en 2027.

A lire aussi :   Les 4 pires accidents de Tramway de l’histoire

Projet d’aménagement du tramway d’Angers

Depuis le 25 juin 2011, un réseau de transport en commun est fonctionnel, composé d’une ligne A. Des plans d’extension sont en cours pour ajouter une nouvelle ligne de tramway B de 9,9 km, comprenant 17 stations supplémentaires et deux autres qui seront rénovées. Le coût total pour ce projet est de 245 millions d’euros HT. En outre, il est prévu de changer le parcours de la ligne A pour passer devant le Centre des Congrès.

La Place du Ralliement qui sera desservie par la future ligne C sera ainsi abandonnée. Cela nécessitera la construction de 600 mètres de voie supplémentaire et d’une nouvelle station, nommée Centre des Congrès. Ces modifications sont prévues pour 2023. Néanmoins, la construction du nouveau pont sur le Maine devrait être achevée avant cette date, ainsi que des aménagements de quartiers, notamment celui de Belle-Beille.

Une fois ce projet achevé, le réseau de transport en commun sera composé de trois lignes (A, B et C). La ligne C sera créée par effet « réseau ». Elle reliera Belle-Beille à la Roseraie en empruntant une partie du parcours de la ligne B de Belle-Beille à Molière. Elle sera une liaison de la ligne A de Foch-Maison Bleue à Angers-Roseraie.

Laisser un commentaire