SCI ou SCPI : que choisir ?

Vous désirez investir dans l’immobilier et vous vous demandez laquelle des formes de société choisir entre une SCI et une SCPI ? Retenez que votre choix doit être orienté en fonction de votre situation et vos différents objectifs. Voici ce qu’il faut savoir.

La SCI

Si vous vous demandez que choisir entre sci ou scpi, vous devez retenir que les deux concepts présentent des particularités propres. En effet, une Société civile immobilière (SCI) est une organisation de droit privé dont la mission consiste en l’acquisition, la gestion et la vente des biens immobiliers.

Sa constitution nécessite l’association d’au moins deux personnes (physiques ou morales). Celles-ci agissent au sein de l’entité en qualité d’associés et bénéficient chacune de parts sociales. Ces dernières sont distribuées en fonction de la proportion du capital investi (numéraire) ou du bien réalisé.

Les avantages

La SCI connaît de nombreux avantages parmi lesquels :

  • La simplification de gestion et transmission du patrimoine

La gestion d’un patrimoine immobilier est plus simple dans le cadre d’une SCI. En plus de diversifier les opérations de montage, ce type de société permet de céder ses parts au lieu de transférer la propriété de l’immeuble.

  • Une fiscalité avantageuse

Vous avez en outre la possibilité de choisir librement le type d’imposition qui vous semble le mieux adapté. Vous avez ainsi l’avantage d’opter pour l’impôt sur les sociétés (IS) ou pour l’impôt sur le revenu (IR). Il s’agit d’une caractéristique non négligeable puisqu’elle donne accès à de nombreuses stratégies.

Les inconvénients

La SCI souffre néanmoins de certains points négatifs notamment au niveau de sa création et sa gestion.

Dans le premier cas, la constitution de ce type de société passe par l’accomplissement de certaines démarches assez complexes. Elle impose notamment la rédaction des statuts et la publication de l’annonce légale, entre autres.

Il y a aussi le fait que la gestion doit être assez rigoureuse. En plus de tenir une comptabilité sérieuse (IS, clauses spécifiques, etc.), une assemblée générale doit être organisée au moins une fois l’an.

La SCPI

La SCPI désigne une société civile de placement immobilier. Elle offre un cadre d’investissement dans l’immobilier locatif par l’entremise d’une entreprise de gestion. Il est ici question d’acquérir des parts et non des biens immobiliers comme il est de coutume dans une SCI.

Cette opération donne ainsi droit à des versements de dividendes par trimestre, à chaque investisseur. Ces portions de bénéfice proviennent pour l’essentiel des loyers, minorés des charges locatives.

Les avantages

Investir dans une SCPI ouvre à de nombreux avantages dont la diversification des placements financiers. La SCPI rend en effet possible l’ouverture du patrimoine à d’autres types d’investissement, sans nécessairement apporter un fonds important.

L’autre point positif est le partage des risques. Le fait d’effectuer un placement collectif permet de répartir les problèmes entre tous les immeubles que détient la société. Cela a l’avantage de surtout minimiser l’ampleur des pertes.

Les inconvénients

Il faut noter que le capital et le rendement, dans une SCPI sont influencés par l’état du marché immobilier et la conjoncture économique. La conséquence directe en est la fluctuation des dividendes distribués qui peuvent aussi bien augmenter que diminuer.

Aussi, investir dans une SCPI revient à bloquer une partie de votre argent pendant de nombreuses années. De plus, la cession d’une ou plusieurs parts nécessite des délais plus longs.

Vous savez à présent ce qui caractérise ces deux formes de société immobilière. Dès lors, il devient plus aisé de choisir entre sci ou scpi notamment au regard de vos attentes.

Laisser un commentaire