Travailler à l’étranger : 3 points importants

Travailler à l’étranger peut être passionnant. En même temps, l’expatriation emporte certaines exigences et nécessite de prendre des dispositions pour vivre sereinement et en toute légalité à l’étranger. Quelles sont les mesures que vous pouvez prendre à cet effet ? En voici 3 !

Souscrivez une assurance santé spéciale expatriés

Les frais médicaux à l’étranger peuvent être très coûteux. Selon le pays où vous travaillez, ils peuvent valoir 10 fois ce que vous payez en France pour des soins identiques. Il va sans dire que dans ces conditions, vous pourrez facilement dépasser votre budget santé, qui plus est en cas d’urgence sanitaire. Pour prévenir ce genre de situation, contactez des professionnels comme expatmedicare.com, comparez les offres d’assurance santé internationale et souscrivez-y.

En effet, en tant que travailleur expatrié, vous dépendez généralement du régime de la Sécurité sociale du pays où vous travaillez. Or, malgré que les soins de santé puissent être onéreux, la couverture santé de votre pays de résidence est souvent faible. Pour réduire votre reste à charge, vous devez souscrire une complémentaire santé internationale. Ainsi, vous bénéficierez d’une couverture spéciale expatrié pour faire face à vos besoins de santé.

Dans le cadre d’une telle assurance, la priorité est de bien choisir vos garanties. Celles que vous devez privilégier sont :

  • la garantie des frais de santé courants,
  • le tiers payant,
  • la garantie hospitalisation,
  • la garantie rapatriement.

Peuvent s’y ajouter des garanties spécifiques à votre état de santé. De même, préférez un assureur francophone, idéalement en ligne.

Inscrivez-vous au registre des Français établis hors de France

Bien que travaillant à l’étranger, vous demeurez un citoyen français. À ce titre, il est des droits que vous pouvez continuer à exercer, bien qu’étant à l’étranger. Pour ce faire, vous devez d’abord vous inscrire au registre des Français établis à l’étranger. À cet effet, il faudra vous rendre au consulat de France du pays où vous résidez et travaillez. On parle d’inscription consulaire.

Travailleur expatrié: souscrivez une assurance santé internationale pour expatrié

En pratique, l’inscription consulaire n’est pas obligatoire. Cependant, elle est recommandée parce que facilitant vos formalités administratives et l’exercice de certains droits liés à votre statut de Français. À la faveur de cette inscription gratuite et valable pour 5 ans, vous pourrez voter pour les élections françaises bien qu’étant à l’étranger. Elle vous permet aussi d’obtenir des documents d’identité, une bourse pour votre enfant scolarisé dans un établissement français en Europe.

Renseignez-vous sur la fiscalité des expatriés

En travaillant dans un pays étranger, vous avez des obligations fiscales à honorer. Pour ce faire, commencez à identifier votre foyer fiscal. Il s’agit de savoir si vous êtes résident fiscal français ou non-résident fiscal français. Ainsi, vous saurez si vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu en France ou dans votre pays d’accueil. En présence d’une convention fiscale internationale, celle-ci indiquera de façon précise le lieu de votre foyer fiscal au regard de la France et de votre pays de résidence.

Dans le premier cas (résident fiscal français), vous devez déclarer tous vos revenus acquis en France et à l’étranger au fisc français. Dans le second (non-résident fiscal français), vous relevez du fisc de votre pays de résidence et devez y déclarer vos revenus. À cet effet, avant de quitter la France, vous devez fournir votre adresse à l’étranger au centre des finances publiques en France. Dans chaque cas, il faudra aussi vous renseigner sur les modalités d’imposition, en fonction de votre foyer fiscal.

A lire également :

Laisser un commentaire