Les critères d’une estimation immobilière

Suivez notre guide pour estimer la vente ou l’achat d’un bien immobilier à sa juste valeur !

Vous voulez vendre un bien immobilier et, bien sûr, il a une valeur inestimable pour vous ? Vous souhaitez acheter au meilleur prix un appartement ou une maison dont vous avez eu le coup de coeur ? Avant l’achat ou la vente d’un bien immobilier, il est important d’estimer son prix de manière objective. En effet, il y a certains éléments à prendre en compte pour calculer la valeur d’un bien par rapport au prix du marché.

Suivez notre guide, nous vous donnons les 4 critères essentiels pour éviter toute erreur et estimer la vente ou l’achat du bien à sa juste valeur.

Critère 1 : la localisation 

La localisation de l’appartement est sûrement l’un des premiers éléments à prendre en compte pour l’estimation de son prix. En effet, la ville et le quartier dans lequel se trouve le bien immobilier auront des conséquences sur sa valeur. Si le bien est situé dans un quartier très coté d’une grande ville comme Paris, son prix va nécessairement augmenter.

L’environnement et les commodités à proximité de l’appartement influenceront également sa valeur. Écoles, commerces, espaces verts, transports en commun, sécurité, situation économique… Sont autant de caractéristiques à prendre en compte. Vous remarquerez également que dans une même ville, il peut y avoir des différences de prix importantes d’un quartier à l’autre, et même d’une rue à l’autre. 

Critère 2 : la surface

L’une des données objectives pour estimer le prix d’un bien immobilier est d’étudier son prix au mètre carré. En outre, d’autres éléments tels que le nombre de pièces offertes par le bien doivent être pris en compte. En effet, un appartement d’une surface de 100 mètres carrés avec 4 chambres vaudra forcément plus qu’un appartement de même taille avec seulement 2 pièces. La surface en elle-même n’est donc pas le seul facteur qui compte : la disposition de l’appartement ou de la maison aura une influence sur le prix estimé.

En général, les acheteurs n’apprécient pas les mètres carrés « perdus », un logement mal agencé ou mal proportionné qui représentent une perte d’argent. 

Critère 3 : l’état du logement et de l’immeuble

Le bon entretien d’un appartement facilitera inévitablement le coup de cœur des acquéreurs potentiels. Il est donc conseillé aux vendeurs d’effectuer les éventuels travaux d’entretien avant de mettre le bien sur le marché. De même, un immeuble mal entretenu, dégradé, ou dans lequel des travaux de copropriété sont à prévoir, peut freiner les futurs acheteurs et donc influencer le prix du bien par un effet boomerang. 

Critère 4 : les « petits plus » du bien

commodité bien immobilier

Les futurs acquéreurs sont très attentifs aux petits avantages que leur offrira le bien immobilier. Ainsi, ils pourront prendre en compte la performance énergétique du bien, son raccordement à la fibre optique, son respect de l’environnement, son étage, son orientation vers le soleil, la vue sur un monument, la mer ou la montagne, l’existence d’un balcon ou d’une terrasse, de fenêtres à double vitrage… Tous ces éléments auront une influence sur le prix estimé du bien.

L’estimation par une agence immobilière

Les agences immobilières estiment le prix d’un bien immobilier, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, grâce à un outil d’évaluation préétabli. Cet outil d’évaluation va prendre en compte certains critères de manière objective afin d’estimer le juste prix du bien. 

Selon cet outil, un appartement situé au rez-de-chaussée sera vendu 25 % moins cher qu’un appartement similaire situé au 5e étage du même immeuble. Une vue sur la mer, la montagne ou un monument augmentera le prix au mètre carré du bien de 12 % en moyenne. Enfin, un appartement ou une maison mal proportionné et mal agencé subira une baisse de prix de 10 %. 

Bon à savoir : certaines agences immobilières proposent d’effectuer l’estimation d’un bien directement par un professionnel en ligne.

A lire également :

Laisser un commentaire