Comment créer un espace de coworking : le guide complet

Les espaces de coworking autrefois en faible quantité se remarquent désormais de plus en plus. Inventé pour apporter la flexibilité et la modernité que demande le monde d’aujourd’hui, cet espace joue un rôle majeur dans l’évolution des activités. Sa création, même si elle ne nécessite pas de diplôme, requiert un nombre d’aptitudes bien définies. Les techniques commerciales, le sens du relationnel ou encore l’expérience en management sont des particularités qui y participent pleinement.

Quelles aptitudes avoir pour créer un espace de coworking ?

Il s’agit de l’habileté à utiliser les techniques commerciales. Un propriétaire de coworking doit pouvoir gérer au mieux la commercialisation de son espace. Celui qui désire créer un coworking doit aussi avoir le sens des relations.

On ne peut parler d’espace de coworking sans faire allusion à la communication et aux échanges. Le potentiel créateur d’un coworking doit donc avoir une facilité à faire naître des échanges productifs entre lui et les différents membres de l’espace. Il faut aussi des aptitudes dans le domaine du management afin d’organiser une team building.

Quelle réglementation respectée pour la création d’un coworking ?

La création d’un espace de coworking obéit à des principes d’abord au niveau de l’espace de travail. Il est nécessaire de prendre en compte ces normes :

  • Le poste de travail en coworking doit avoir un espace de 15 m² ;
  • 10 m² s’il est question d’un bureau individuel ;
  • 11 m² s’il s’agit plutôt d’un espace de travail à bureau collectif fermé.
A lire aussi :   SCI ou SCPI : que choisir ?

Le respect des personnes dans l’espace de travail est aussi compris dans cette réglementation.

Le créateur d’un coworking doit prendre en compte les mesures nécessaires pour que le nombre de postes de travail n’excède pas 5. Là, il est question d’un bureau collectif. Le nombre de postes doit être de 10 maximum en ce qui concerne l’espace collectif.

Un autre détail que doit prendre en compte le fondateur du coworking afin d’éviter tous problèmes est l’éclairage. La norme Afnor NF EN 12646-1 ordonne un éclairage fusionnel et semblable dans les différents espaces de travail.

Il faut également accorder une attention au contraste de la lumière qui nécessite de l’attention pour le bon fonctionnement du coworking. Les contrastes de forte intensité doivent être réduits au sein des pièces de l’espace coworking. Il est par ailleurs conseillé d’opter pour une lumière naturelle. À cela, s’ajoute aussi le respect des normes relatives à l’ergonomie.

Une norme à prendre en compte. Elle stipule qu’un plan de travail doit disposer d’une profondeur de 80 cm minimum et d’une largeur de 120 cm. L’isolation acoustique est aussi un détail à prendre en considération lors de la création d’un espace coworking. Pour cela, les revêtements convenables doivent être pris pour le sol, de faux plafonds doivent être utilisés et des panneaux acoustiques installés.

L’air doit être également pris en compte tout comme les aspects thermiques. Une bonne circulaire de l’air est importante. La sécurité des individus, l’accessibilité sans oublier les dispositions sanitaires sont aussi des détails à ne pas négliger.

A lire aussi :   Investissement locatif : maison ou appartement ?

Doit-on souscrire à une assurance pour l’ouverture d’un coworking ?

Il est important de rappeler que les biens et les matériels ne sont pas protégés de tout vol ou d’une possible détérioration dans un espace de coworking. Pour cette raison, souscrire à une assurance est obligatoire.

De strictes règles et obligations s’appliquent d’ailleurs dans le domaine de l’assurance. L’Assurance Responsabilité civile professionnelle se charge par exemple de couvrir les dégâts causés à une tierce personne dans l’exercice de son activité.

Est-il nécessaire de faire une étude de marché pour l’ouverture d’un espace de coworking ?

Faire une étude de marché pour l’ouverture d’un coworking n’est pas juste nécessaire. Elle est indispensable. Cela permet à celui qui désire créer son espace de coworking de déterminer la présence d’une demande dans la zone où il souhaite s’implanter.

L’étude fournit aussi des informations sur l’habitude des consommateurs de ce milieu et leur attente. Elle permet également d’avoir un aperçu de la concurrence, et même de leur chiffre afin de savoir comment procéder.

Quel statut juridique choisir lors de la création d’un espace de coworking ?

Le créateur d’un coworking doit en premier lieu apporter les références suivantes :

  • S’il ouvre seul ou avec d’autres l’espace de coworking ;
  • Le régime fiscal qu’il souhaite ;
  • La protection éventuelle autant pour son patrimoine que pour celui de ses associés ;
  • Le régime social du dirigeant.

Dans le cas où le dirigeant gère tout seul sa société, il peut choisir une forme juridique parmi un nombre donné de formes. C’est le même processus quand il a des associés. Pour la création d’un espace coworking, il existe donc des aptitudes à posséder.

A lire aussi :   Gestion locative : que choisir entre notaire et agence immobilière ?

Il faut avoir une maîtrise commerciale, avoir le sens relationnel et le sens du management. Il faut aussi faire une étude de marché et respecter la réglementation qui s’applique à la création d’un espace coworking. Souscrire à une assurance est aussi indispensable et il faut aussi choisir un statut juridique.

Laisser un commentaire